Vivre
 
 

Nouvelles

                                Premier jury œcuménique de l'année 2018

Premier jury œcuménique de l'année 2018

Bruxelles, 22 janvier 2018 (SIGNIS). Depuis 2015, Interfilm et SIGNIS, représentés par la Commission du film catholique de la Conférence des évêques en Allemagne, remettent un prix dans le cadre du Jury œcuménique au Festival Max Ophüls de Sarrebruck, qui commence aujourd’hui. Ce festival est le premier de l’année auquel SIGNIS participe. Le prix œcuménique, d’une valeur de 2500€, offerts par les associations catholiques et évangéliques d’éducation des adultes est décerné à un long métrage de la compétition officielle qui exprime des valeurs humaines, spirituelles ou sociales. Pour le 39ème festival Max Ophuls, les membres du jury œcuménique sont : Gerhard Alt (Allemagne) : il a étudié la philologie allemande, la philosophie et la théologie catholique à Sarrebruck. Depuis 2008, il est assistant pédagogique du Katholische erwachsenebuildung (Catholic Adult Education (KEB) dans le district de Saarlouis e.V., et responsable du programme du séminaire ; depuis 1998, il est le modérateur de l’évènement mensuel "Cave Philo" ainsi que de nombreux salons et conférences. Depuis 1989, il est également journaliste indépendant. Martin Oostermann (Allemagne) : né à Essen, il a étudié la théologie, la philosophie et l'allemand à Bochum avec un doctorat en théologie fondamentale. De 2003 à 2012, il a travaillé dans le domaine de la théologie dogmatique à l'Université catholique de Eichstätt-Ingolstadt. De septembre 2012 à août 2014, il était consultant en éducation dans le diocèse d'Erfurt à la Bildungshaus (maison de formation) St. Ursula, ou il a supervisé « la théologie dans le cours à distance » et le « cours de base de la Bible ». Depuis septembre 2014, il est responsable du cours de catéchèse religieuse éducative en tant que directeur du cours de théologie. Ses domaines d'activité sont la didactique, les phénomènes culturels contemporains, la narratologie et l'anthropologie et  l'éducation aux médias, en mettant surtout l'accent sur le travail du film, en particulier dans la perspective théologique. Bernadette Meier (Suisse) : depuis 1971, Bernadette est documentaliste auprès de différentes archives, et travaille depuis 1992 la revue de cinéma ZOOM ainsi que pour l’archive suisse du cinéma (Cinémathèque suisse, Zweigstelle Zürich).  Elle collabore également avec le Cinéclub QTOPIA (www.qtopia.ch). Elle a déjà participé à de nombreux jurys œcuméniques. Waltraud Verlaguet (France): Waltraud est docteur en médecine et en théologie. Elle a étudié la médecine en Allemagne et en Suisse de 1968 à 1974. De 1978 à 1993, elle a pratiqué la médecine générale en France. Elle a ensuite étudié la théologie à l’Université de Montpellier (France) avant de terminer son doctorat en 2003. Elle est membre d’INTERFILM et de PRO-FIL, ainsi que l’éditrice en chef du magazine Vu de Pro-fil. Elle est l’auteur de nombreuses publications sur le mysticisme et le cinéma. Elle est également la fondatrice et le président du festival du film « Ciné festival en Pays de Fayence » (France) et a déjà été membre de plusieurs jurys œcuméniques.
En quête de sens...

En quête de sens...

Montpellier, 20 janvier (SIGNIS en France) - La XXIème édition du Festival chrétien de Montpellier se déroule du 20 au 27 janvier 2018, autour du thème ''En quête de …sens''.   Nous aspirons tous au bonheur et nous cherchons à nous réaliser dans la vie. Nous savons que la nécessité d’assurer nos besoins matériels ne peut combler seule nos aspirations. Notre tradition spirituelle nous met en garde contre le mirage d’une quête de soi qui ignorerait les autres et qui négligerait la création.   ''Heureux les pauvres, les doux, les affligés, les assoiffés de justice, les miséricordieux, les cœurs purs, les artisans de paix … ils verront Dieu.'' Cette parole d’Évangile vient croiser nos quêtes humaines et veut nous en révéler le Sens. Si les films projetés ne sont pas des films religieux et certains sont même issus d’autres cultures et d’autres systèmes de pensée, tous montrent des hommes et des femmes en prise avec la réalité de la vie, la souffrance et la joie. En repérant la quête des personnages de nos films, en débattant après chaque séance: les spectateurs pourront s'enrichir et réfléchir sur leur propre quête de sens.   Le festival ''enfants'' complète harmonieusement la proposition et offre des outils pédagogiques pour aider les jeunes à décrypter chaque film. Ce festival à tradition œcuménique est ouvert à tous, croyants ou non.   Parmi les films proposés, on pourra voir Le Havre d'Aki Kaurismaki, Jimmy P. psychothérapie d'un Indien des plaines d'Arnaud Desplechin, Une Bouteille à la mer de Thierry Binisti et beaucoup d'autres oeuvres qui permettent à chacun de questionner cette quête de sens.   Le programme détaillé est accessible dans le site du festival chrétien du cinéma de Montpellier.