Vivre
 
 

Aussi dans l'actualité

                                SIGNIS Media 1/2018 : La personne, réalité profonde de la communication digitale

SIGNIS Media 1/2018 : La personne, réalité profonde de la communication digitale

Les réflexions sur les avancées scientifiques et technologiques dans le champ de la communication ont suscité des débats intenses, caractérisés par la célérité avec laquelle ces changements se sont produits. Une tendance claire est la convergence de tous les médias vers des plateformes digitales sur lesquelles se partagent les contenus et où l’on recherche une interaction continue avec son public. Parallèlement à la réflexion de l’Église sur ces environnements numériques, SIGNIS cherche à faire partie de cette conversation, à se concentrer sur l’essence de tout processus communicatif : sa dimension humaine, la personne. Dans cette perspective, il convient de se poser les questions suivantes : comment la communication humaine doit-elle répondre aux exigences éthiques de ce nouvel environnement ? Une nouvelle approche de l’éthique est-elle nécessaire, de la part des médias ? Avec Mat Tombers, Renée Hobbs et Jorge Hidalgo Toledo, spécialistes de la communication numérique, nous proposons dans cette édition de SIGNIS Media une série d’idées et de questions pour construire, avec le département de communication digitale de SIGNIS, une réflexion éthique qui ne laisse jamais de côté la possibilité de regarder, écouter et lire, les espoirs et les désirs des personnes. Téléchargez ce numéro en PDF ci-dessous ou via ce lien : https://issuu.com/signis/docs/sm1_2018_web
                                Rapport annuel de SIGNIS 2017

Rapport annuel de SIGNIS 2017

Bruxelles, 6 avril 2018 (SIGNIS). SIGNIS a connu une fois de plus une année de transition et d’avancées en 2017. Le Congrès mondial, tenu à Québec en juin, a mis en évidence au moins trois éléments qui le prouve : un nouveau conseil d'administration international a été mis en place ; nous avons accueilli de nouveaux membres du monde entier; et nous nous sommes rencontrés en tandem avec l'un d’eux, l'Association de la presse catholique des États-Unis et du Canada (CPA). La CPA est représentative d'une expansion du mandat de SIGNIS pour servir les professionnels des médias catholiques. Alors que nous répondons à l'invitation du Saint-Siège d’atteindre les journalistes catholiques, nous voyons de plus en plus d'activités axées sur le journalisme dans le monde. Cela inclut notamment une première réunion de journalistes catholiques en Asie – et pas seulement ceux qui travaillent pour des médias catholiques, mais aussi des journalistes catholiques travaillant dans les médias séculiers. De plus, bien que cela se soit produit en janvier 2018, je ne voudrais pas oublier de mentionner l'organisation, par la Fédération des médias catholiques (un autre nouveau membre de SIGNIS), des premières Journées internationales de Saint François de Sales, en collaboration avec le Secrétariat pour la communication du Saint-Siège et SIGNIS. Bien sûr, les efforts de nos membres pour promouvoir des films et des programmes télévisuels et radiophoniques de qualité, ainsi que notre travail dans l'éducation aux médias, ont également été solides en 2017. Le conseil d’administration se concentre sur la façon de renforcer notre réseau en normalisant nos « desks » internationaux, qui comprennent tous un président, membre du conseil d'administration international, un secrétaire, membre du personnel à Bruxelles, et une équipe de membres de SIGNIS qui apporteront leur expertise de chaque région de SIGNIS. Chaque desk accueille avec plaisir des nouveaux membres dans son équipe ; n’hésitez pas à contacter votre membre régional si vous êtes intéressés ! Nous assistons également à une amélioration, lente mais constante, de nos structures et processus internes, en particulier de nos systèmes financiers, ce qui nous permet d'avancer avec confiance dans la recherche de nouveaux partenaires et collaborateurs. Le comité exécutif a privilégié la rencontre avec nos partenaires de longue date dans les dicastères et les bureaux à Rome, ainsi que la recherche d'institutions et de fondations en dehors des structures officielles de l'Église qui partageraient notre vision en promouvant des histoires d'espérance et en construisant des ponts de paix. Merci de porter cette vision d'espérance et de paix dans votre propre travail. Bien que ce rapport annuel ne soit qu'un aperçu de nos efforts communs, j'espère que cela montre à quel point nous faisons tous partie d'une communauté de communicateurs beaucoup plus vaste ! Téléchargez-le ci-dessous ou lisez-le via ce lien.