Je me souviens de l’impact qu’a eu sur moi le film Network de Sidney Lumet, dans lequel le protagoniste, joué par Peter Finch, un présentateur de télévision en proie à la chimère de l’audimat, hurle : « qu’on ne trouvera jamais la vérité avec [la télévision] ».

En effet, dans un monde où la communication propose un modèle rapide et immédiat dans lequel la vérité ne semble pas être importante, il serait bon de faire une pause pour nous interroger et nous demander : quelle est la vérité médiatique ? Cette préoccupation est partagée par des milliers de communicateurs à travers le monde et nous appelle à raconter les petites vérités que nous observons au sein de nos communautés.

La vie quotidienne vaut la peine d’être diffusée par les médias, afin de semer la graine d’une certitude créatrice, à partir de cette source concrète d’espoir. Face à ce monde saturé par les fake news, il y a de grandes opportunités de combler le vide immense que l’obscurité médiatique génère elle-même.

Dans ce numéro de SIGNIS Media, nous avons réfléchi sur le besoin humain de communiquer la vérité, avec la certitude que, comme le dit le protagoniste de Network, « elle est en nous »

Ricardo Yáñez -  Secrétaire général

Téléchargez ce numéro en PDF ci-dessous ou via ce lien : https://issuu.com/signis/docs/sm4_2017_web