Cannes, 22 mai 2018 (SIGNIS/INTERFILM). Lors de la 71ème édition du Festival de Cannes, le Jury œcuménique, composé par SIGNIS et INTERFILM, a remis son prix au film Capharnaüm de Nadine Labaki (Liban).

Le film raconte l’histoire de Zain, un garçon de 12 ans, qui attaque ses parents en justice pour lui avoir donné la vie. Le jury explique que « à travers l’histoire de Zain, la réalisatrice expose sans concession l’enfance maltraitée et propose un voyage initiatique empreint d’altruisme. » Il ajoute : « tout au long de la Compétition, ce sont les femmes et les enfants, les migrants et les parias, qui ont démontré par leur persévérance et leur ingéniosité, leur amour et leur courage, toute la force de l’esprit humain. »

De plus, le jury a remis une mention spéciale au film Blackkklansman de Spike Lee (États-Unis), parce que ce film est « un cri d’alarme contre un racisme persistant, pas seulement aux Etats-Unis, mais par-delà le monde. Mêlant humour et effroi, le film condamne l’appropriation perverse de la religion pour justifier la haine. »

Les membres du jury 2018 étaient Inês MENDES GIL, Présidente (Portugal), Robert K. JOHNSTON (États-Unis), Richard LEONARD (Australie), Alain le GOANVIC (France), Pierre-Auguste HENRY (France), et Thomas SCHÜPBACH (Suisse).

Plus d’infos ici.