Nairobi, 4 aout 2017 (Africanews). Le réseau social Facebook vient de mettre à la disposition des Kényans un outil pour détecter les fausses informations partagées sur sa plateforme, dans le cadre des élections au Kenya prévues le 9 août.

Il s’agit d’un ensemble de 10 conseils auxquels devraient se fier les utilisateurs Facebook pour détecter les informations mensongères. Ces conseils publiés en anglais et en swahili apparaîtront au-dessus de la News Feed et incluront entre autres l’inspection approfondie des URL, la vérification des dates et des photos, et l‘étude des sources d’une histoire.

Ajouté à cela, Facebook prévoit, en partenariat avec WhatsApp, de mener une campagne publicitaire dans la presse nationale et les stations de radio, toujours pour informer les Kényans des moyens de distinguer les fausses informations. “Nous prenons sérieusement en compte les fausses informations parce que les gens veulent voir des informations précises sur Facebook”, a déclaré Ebele Okobi, directeur de la politique pour Facebook Africa.

Facebook déploie sa fonctionnalité à un moment où les “fake news” constituent une préoccupation majeure dans les élections kényanes. Les réseaux sociaux, notamment Facebook et WhatsApp sont devenus des moyens privilégiés pour la désinformation et la propagande en vue d’influencer l’opinion publique. Au Kenya, 7,1 millions de personnes utilisent Facebook et 30 millions de Kényans sont connectés à internet.