11 décembre 2017, Luis García Orso, S.J. Dans l'Evangile, tous les détails de la belle et simple narration de la naissance de Jésus parlent de communication (voir Lc 2, 1-20). César Auguste promulgue un recensement sans savoir que cette annonce emmènera Marie et Joseph à Bethléem, la terre du Messie attendu. Marie donne naissance au Fils comme l'immense don de Dieu à l'humanité. L'ange du Seigneur annonce à quelques bergers, pauvres et marginalisés, la Bonne Nouvelle, la grande joie : la naissance du Sauveur ; le Sauveur qui est dans un enfant pauvre, « enveloppé dans des langes et couché dans une crèche ». Et puis, une foule d'anges loue Dieu en disant : « Gloire à Dieu au plus haut et paix sur la terre aux hommes qu’il aime».

Les bergers rencontrent Marie, Joseph et l'Enfant et racontent ce qui a été annoncé par l'ange ; puis ils retournent dans leurs champs, remerciant Dieu de tout ce qu'ils ont vu et entendu, comme l'ange du Seigneur leur avait communiqué.

A Noël, les chrétiens célèbrent l'amour et la grâce de Dieu qui nous donne son Fils incarné dans notre humanité. Dieu nous donne le plus grand de lui-même, son propre Fils. C'est Dieu qui a fait l'homme, l'enfant, le pauvre, pour toujours vivre avec nous et nous apprendre à vivre avec amour.

À l’occasion de Noël, les communicateurs de SIGNIS veulent aller à la rencontre de chaque personne pour communiquer les bonnes nouvelles de paix, de salut et d'amour que nous avons reçues de Dieu, dont nous avons tellement besoin dans notre monde actuel et pour lesquelles tant de personnes de bonne volonté travaillent. C'est la Bonne Nouvelle que nous sommes invités à accueillir dans l'Incarnation du Fils de Dieu, dans la naissance de Jésus. « Exultons et réjouissons-nous avec le salut qu'il nous apporte » Isaïe (25, 9)

Joyeux Noël !