Bruxelles, 6 mars 2018 (Média Animation). À FILMS OUVERTS vous souhaite la bienvenue pour sa treizième édition. Proposé par Média Animation (membre belge francophone de SIGNIS), ce Festival prend place autour de la Journée internationale du 21 mars pour l’élimination de la discrimination raciale. L’édition 2018, c’est plus de 70 activités dans près de 30 villes et communes de Wallonie et de Bruxelles : une démarche décentralisée et participative rendue possible grâce aux nombreux partenaires culturels et associatifs qui se mobilisent.

À Films Ouverts : le cinéma pour l’interculturalité, contre le racisme

Depuis sa création, le festival s’appuie sur le cinéma pour donner la parole aux spectateurs. Au fil des années, et sous l’influence d’une actualité malheureusement toujours plus fournie, ces moments n’ont cessé de faire écho aux évolutions des préoccupations. Au-delà du rapport à l’Autre, il s’agit souvent d’évoquer les tensions qui découlent des inégalités sociales dont souffrent les populations issues de la diversité, des amalgames qu’entretiennent les traitements simplistes de l’actualité et de la question de l’intégration des migrants. A leur manière, les films épousent l’évolution de ces préoccupations en proposant des œuvres qui les renouvellent et qui participent au débat public.

Si le climat social, politique et médiatique semble en permanence perturbé par les questions liées de près ou de loin à l’interculturalité, jamais peut-être le Festival n’a-t-il été contemporain d’une crise de défiance aussi profonde envers la politique de l’État. Celui-ci est-il devenu raciste ? Entre aveuglement administratif, dénis de justice, sordides calculs électoraux et reniement des principes de l’asile, l’actualité des pratiques gouvernementales suscite une réprobation toujours plus large et profonde.

Et c’est bien-là que réside l’optimisme car, face à la démission de la force publique, c’est directement au sein de la population que la solidarité et l’asile ont retrouvé leurs lettres de noblesse. De manière éclatante, les milliers de volontaires de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés démontrent que le rejet de l’étranger n’est pas une fatalité inscrite dans les goûts du jour. À FILMS OUVERTS salue cet engagement salutaire et espère contribuer à une prise de conscience critique à l’égard de la manière dont notre société se conçoit dans son rapport à la diversité.

Voir des films pour explorer la diversité

Que ce soit dans la Sélection « L’amour mixte envers et contre tous » ou la Sélection « Libre », le Festival À FILMS OUVERTS vous invite à aborder les thématiques de l’interculturalité et du racisme. Le cinéma de fiction ou documentaire permet d’aborder ces questions difficiles de manière à la fois positive et critique. Une vingtaine de films longs métrages figurent au programme pour alimenter les débats et la réflexion.

Filmer pour s’exprimer

Depuis 2006, le Concours de courts métrages donne une large place à l’expression citoyenne. Les créations pré-sélectionnées seront projetées lors des vingt séances « Vote du public ». La dernière séance et la remise des prix se tiendront le samedi 24 mars 2018 aux Riches-Claires (Bruxelles) en présence d’un jury de professionnels de différents horizons, présidé par Safia Kessas (réalisatrice).

Vous êtes intéressés par les questions qui animent le festival ? À FILMS OUVERTS vous invite à faire le plein d’idées et de rencontres !

Découvrez maintenant le programme !