Amérique latine, 22 novembre 2017 (SIGNIS ALC). Avec la première réunion virtuelle, le programme de formation SIGNIS ALC Joven (SIGNIS-ALC Jeunes) a commencé, avec la participation des coordinateurs nationaux de ce projet en Argentine, Brésil, Chili, Costa Rica, Cuba , Equateur, Mexique, Paraguay, République dominicaine et Venezuela.

SIGNIS ALC Jeunes cherche à devenir un espace d'échange de connaissances, d'expériences et de propositions locales, régionales et nationales ; dans un processus qui vise la formation permanente de leaders sociaux dans le domaine de la communication.

Lors du lancement du programme, le président de SIGNIS-ALC, Carlos Ferraro, a salué l'intérêt et l'engagement des jeunes coordinateurs des différents partenaires pour initier ce programme de formation et a souligné que le projet visait à encourager un processus de réflexion sur une spiritualité chrétienne, d'engagement social et éthique, et d’apparendre à agir avec excellence professionnelle dans la société, en particulier par rapport aux opprimés et exclus.

Pour sa part, la vice-présidente de SIGNIS-ALC, María José Centurión, qui coordonne le programme de formation des jeunes communicateurs, a souligné que le projet visait à encourager les jeunes communicateurs catholiques à comprendre la réalité sociale, culturelle et économique de l'Amérique latine et des Caraïbes, à partir d'une lecture chrétienne profonde et engagée, sous l'inspiration de l'encyclique "Laudato si" comme cadre de travail communicationnel et éducatif, qui favorise le soin de la maison commune.

Le projet SIGNIS-ALC Jeunes veut retrouver l'élan que les organisations et associations de journalistes et de jeunes communicateurs liées à l'église ont eu, en favorisant de nouveaux leaders professionnels de la communication à influencer les processus socioculturels des pays latino-américains.  

Le projet SIGNIS ALC Jeunes sera dirigé par le communicateur chilien Jaime Carril, qui a expliqué les détails du programme. Il a pour but de former des leaders qui favorisent une société plus consciente de ses droits et devoirs avec et envers les autres, qui ont une position critique active et positive, qui questionnent et exercent la citoyenneté, afin de  favoriser une démocratie plus large et plus profonde sur le continent.

Ce projet prévoit un programme de formation intensif, avec des activités virtuelles et en « face-à-face », de novembre 2017 à janvier 2019. Les jeunes leaders qui intègrent cette initiative deviendront également les correspondants de la Journée Mondiale de la Jeunesse Panama 2019.