Lourdes, 25 janvier 2018 (Alphonse Tri Nguyen). « Les Fake News sont des informations sans fondement qui contribuent à générer et entretenir une forte polarisation des opinions. Les Fake News impliquent une distorsion des faits souvent trompeuse, avec des répercussions possibles au niveau du comportement individuel et collectif », a déclaré le Préfet du Secrétariat en charge de la communication du Saint-Siège, Mgr Dario Edoardo Viganò, lors des 22ème Journées Saint François de Sales.

Le phénomène des Fake News est devenu le problème mondial auquel le pape François veut que l'Église catholique s'attaque. Le message du Pape sur le thème des « Médias et Vérité » a été choisi comme thème principal du congrès annuel de trois jours à Lourdes. Chaque année depuis 22 ans, une fois par an, plus de 200 journalistes de médias catholiques et des chefs de la communication de l'Église se rencontrent pour trois jours d'échanges lors des Journées Saint François de Sales.

Cette année, pour la première fois, cette convention est coorganisée par le Secrétariat pour la communication du Saint-Siège, la Fédération des médias catholiques et SIGNIS. « Il y a des participants de 26 pays qui assistent à la conférence cette année. Cela permettra de recueillir des avis de dimension internationale », a souligné Jean-Marie Montel, président de la Fédération des médias catholiques. Helen Osman, présidente de SIGNIS, a ajouté : « Avec des perspectives différentes, cela donnera un dialogue dynamique. »

Pour ouvrir la convention, Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes a expliqué comment une jeune fille nommée Bernadette est devenue le modèle du témoignage de la vérité. « Elle était juste une jeune fille qui a vu quelque chose d'incroyable et a dit la vérité à ce sujet. Au début, presque personne ne la croyait, et les gens ont même rendu sa vie difficile ainsi que celle de sa famille à cause de ce qu'elle a dit avoir vu », a déclaré Mgr Nicolas. « Mais Bernadette n'a jamais reculé, et la vérité qu'elle a racontée a aidé des millions de personnes, même des gens qui vivent aujourd'hui. »

Suite à la déclaration de Mgr Nicolas, le thème « Médias & Vérité » a été présenté par François Ernenwein, rédacteur en chef de La Croix. Il a partagé son expérience de la façon dont les journalistes professionnels devraient rapporter la vérité. « Il faut comprendre personnellement la question et le fait réel doit relaté », a-t-il déclaré.

Pour clôturer cette première journée, une table ronde sur la dimension philosophique des multiples facettes de la vérité a été organisée avec des experts et des professeurs dans le domaine de la théologie et de la philosophie.

« Il n'y a pas d'accord unanime ni sur la nature du concept, ni sur la façon de le penser. Il n'y a pas de consensus quant à la définition classique de la vérité, et même ceux qui pourraient l'accepter ne peuvent s'entendre sur ses spécifications ou ses implications. Dans l'ensemble, la question ‘que signifie la vérité?’ est toujours ouverte. »

Les 22èmes Journées Saint François de Sales 2018 se poursuivront pendant les deux prochains jours autour de discussions sur les dimensions théologiques, politiques et économiques ainsi qu’avec des ateliers qui permettront aux participants d'approfondir le sujet.