Paris, 8 septembre 2017 (UNESCO). La célébration mondiale de la Journée internationale de l’alphabétisation , qui se tiendra dans le cadre de l’agenda pour l’éducation 2030 par lequel la communauté internationale s’est engagée à assurer une éducation équitable, inclusive et de qualité et un apprentissage tout au long de la vie pour tous, coïncide avec la cérémonie de remise des Prix internationaux d’alphabétisation de l’UNESCO, remis cette année à des projets d’Afrique du Sud, du Canada, de Colombie, de Jordanie et du Pakistan.

Les prix d’alphabétisation et la célébration mettront l’accent sur l’alphabétisation dans un monde numérique.

Cette année, l’événement réunira des intervenants et des décideurs de différentes régions du monde afin d’étudier le rôle des technologies numériques comme outil de réduction des écarts en matière d’alphabétisation permettant de mieux identifier les compétences nécessaires dans les sociétés actuelles. Ceci est particulièrement important, sachant que 750 millions de personnes analphabètes dans le monde n’ont toujours pas les compétences de base en lecture et en écriture. Cette population inclut 102 millions de jeunes (âgés de 15 à 24 ans), dont 57 % sont des femmes, selon l’Institut de statistique de l’UNESCO.

« Les technologies numériques sont présentes dans tous les domaines de nos existences. Elles façonnent radicalement nos façons de vivre, de travailler, d’apprendre et de vivre ensemble », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, dans le message à l’occasion de la Journée. Elle souligne l’importance de repenser et d’améliorer les compétences nécessaires pour prendre part au monde numérique : « Ces nouvelles technologies ouvrent un vaste champ de possibilités nouvelles, susceptibles d’améliorer nos vies et de nous relier au reste du monde – mais elles peuvent aussi entraîner la marginalisation de ceux qui ne disposent pas des compétences indispensables à leur utilisation, comme le fait de savoir lire et écrire ».

Madame Bokova présidera la cérémonie de remise des Prix internationaux d’alphabétisation, au cours de laquelle chaque lauréat présentera son programme et recevra une médaille et une récompense financière.

Les deux lauréats du Prix d’alphabétisation UNESCO-Roi Sejong dédié à l’alphabétisation et à la formation en langue maternelle, parrainé par la République de Corée, sont les suivants :

Centre d’études sur l’apprentissage et la performance (CSLP) à l’Université Concordia (Canada), pour son projet « Utiliser les technologies éducatives pour développer les compétences pédagogiques essentielles en Afrique subsaharienne », qui élabore et distribue gratuitement ses matériels à travers le monde.

We Love Reading (Jordanie), un programme de communauté virtuelle qui offre des formations en ligne lues à haute voix pour les parents, mobilise des bénévoles pour faire la lecture à haute voix aux enfants dans des espaces communautaires et fournit des supports adaptés à l’âge au moyen d’une bibliothèque numérique.

Les trois lauréats du Prix UNESCO-Confucius d’alphabétisation, soutenu par le Gouvernement de la République populaire de Chine, qui récompense des initiatives en faveur des adultes et des jeunes non scolarisés vivant en milieu rural, notamment des filles et des femmes, sont les suivants :

AdulTICoProgram du Secrétariat des technologies de l’information et de la communication de la ville d’Armenia (Colombie), pour l’enseignement des compétences numériques aux seniors.

The Citizens Foundation (Pakistan), pour son Programme d’alphabétisation d’Aagahi pour les femmes et les filles non scolarisées, qui conduit des évaluations des besoins en matière d’éducation numérique et fournit des services d’enseignement à l’appui de l’éducation des jeunes filles et des femmes plus âgées.

FunDza (Afrique du Sud), pour son projet de lecteurs et écrivains visant à développer une culture de la lecture et de l’écriture pour le plaisir par le biais d’une plate-forme en ligne offrant des cours de lecture et des concours d’écriture et mettant en relation les lecteurs et les écrivains.

Dans le cadre de la Journée internationale de l’alphabétisation, l’Initiative UNESCO-Pearson en faveur de l’alphabétisation : De meilleures conditions de vie dans un monde numérique, un partenariat entre l’UNESCO et Pearson, présentera sa première série d’études de cas sur la façon dont les solutions numériques inclusives peuvent améliorer les conditions de vie.